Défi de yoga en 60 jours – 3ème round – OM, Aum, significations, bienfaits et comment l’utiliser ?

20160719_181311Om, om, yogis, ! J’espère que vous êtes en pleine forme !

Si j’ai une lecture à vous conseiller sur le mantra universel OM, c’est celui de Swami Sivananda, intitulé « Om on Meditation ». Un livre entier sur la question, c’est pour dire la richesse de ce mantra !

Deux lettres, mais en fait qui sont 3. Le O à côté du M diphtongue et donne A. U. M et là, accrochez vous ! Sivananda nous dit : « il est impossible d’expliquer à quel point le mantra est puissant. Pour les débutants – sûrement qu’il y en a parmi vous – un mantra est une phrase – la plupart du temps en sanskrit (la langue la plus ancienne du monde) – que l’on répète, afin de calmer le mental, mais pas seulement. Le mantra possède également une force de transformation du mental.

Om est le mantra de l’énergie universelle. Découvrez dans le clip, comment on le prononce, et une manière de l’utiliser. Bien évidemment plus vous le répétez et plus il prend de force. On peut le répéter à voix haute comme je le fais dans la vidéo et également mentalement. Les mantras servent également de protection.

Pour des informations plus poussées sur la signification des trois lettres, vous pouvez lire cet article.

 

Pour rattraper les éventuels jours que vous auriez manqués, cliquez sur ces liens. 

Le jour 1 : la marche des yogis

Le jour 2 : Sitali un exercice de respiration, conçu pour rafraîchir le corps quand il fait chaud

 

Pour toutes questions et feed-backs et suggestions, veuillez me contacter grâce à ce formulaire, je répondrai le plus vite possible dans la mesure de mes capacités.

Om : cela veut dire quoi au fait ?

Om, Om, Om. Connaissez-vous la signification de ce mantra, dit universel ? Quelques mots sur la question ici.

Ecrit OM, parfois, AUM, ou comme ci-dessus, en sanskrit, le mantra (son sacré), Om se prononce en fait A.U.M. Tout simplement parce qu’en fait, la voyelle O en sanskrit diphtongue. Si les scientifiques disent qu’au début de l’univers, il y a eu le big bang, les catholiques qu’il y a eu le verbe, les yogis eux disent qu’il y a eu une onde… et cette onde était le son A.U.M.
Ces trois lettres symbolisent les trois états du mental. « A symbolise l’état éveillé, explique Swami Chinmayananda dans son livre Vie et Méditation*le son U représente le rêve et le son M représente le sommeil profond. L’état de veille est associé au son A, parce que c’est le premier des trois états de conscience, comme le A est la première lettre de l’alphabet dans toutes les langues. Le rêve n’est qu’une vision émergeant dans le mental des impressions qui se sont reflétées sur sa surface pendant l’état de veille. De plus, le rêve survient entre la veille et le sommeil profond, il est donc le deuxième des trois états de conscience. Le U, qui vient après le A dans l’ordre des lettres de l’alphabet sanskrit, et qui est aussi placé entre A et M, représente l’état de rêve. Le son M du son Om symbolise l’état de sommeil profond. L’association entre le dernier son de OM et le sommeil vient du fait que le M est le son terminant la syllabe, comme le sommeil profond est le dernier stade du mental au repos. Un silence court et significatif s’installe inévitablement entre deux OM successifs. A ce silence, est associé, l’idée du quatrième état : turîya. C’est l’état de béatitude parfaite, quand le Soi individuel reconnaît son identité avec le Suprême. »
Ainsi prononcer le mantra OM nous invite à nous reconnecter à la source… Si le monde a été créé par une onde, voire une pensée… puisque pour les yogis, une pensée est une onde (vritti en sanskrit) cela signifie aussi que la pensée nous sépare de notre origine.
Dans la méditation, nous apprenons à contempler notre mental pour réduire le nombre et la quantité de pensées et atteindre l’état de turiya. Il s’agit en fait d’un nettoyage des pensées. Imaginez le nombre de pensées stockées dans le mental… Et si l’on concevait notre mental comme un placard jamais vidé ! Allez dès ce soir, on médite pour se sentir plus léger ! A.U.M

* Vie et Méditation, aux sources de la contemplation, Guy Trédaniel Editeur.