Le rôti des yogis

Pour ce magnifique rôti de légumes, spécial yogi, il vous faudra pour deux à trois personnes :
+ quatre pommes de terre de préférences bio, de façon à pouvoir manger la peau
+ deux courgettes
+ une aubergine
+ 125 de tofu
+ du romarin
+ sel et poivre
+ graines de courge
+ graines de tournesol
+ graines de sésame
+ Tamari
+ huile d’olive

Préparation :
Lavez les légumes, pelez-les au besoin s’ils ne sont pas bios, sinon garder la peau. Coupez-les en dés ainsi que le tofu. Trempez les cubes de tofu dans un peu de tamari. Placez vos légumes et le tofu dans un plat, ajoutez quelques graines de tournesol, courges et sésame par dessus et surtout n’oubliez pas le romarin qui parfume tout le plat, ajoutez par dessus de l’huile d’olive. Le tout direction le four à 200 degré environ pendant une heure.
C’est prêt ! Bon appétit !

Mouna : Yoga du silence

Marre de perdre votre temps et votre énergie dans des conversations  infructueuses ? Pourquoi ne pas pratiquer Mouna, le yoga du silence ? Brève explication du principe et de ses bénéfices.

Gardez le silence !!! Voilà une pratique à contre courant dans notre société où tout un chacun ouvre la bouche pour s’exprimer sur tout et n’importe quoi !. Mais avez-vous déjà remarqué comment parfois certaines conversations, pourtant très longues, restent infructueuses ? Chacun parle dans son coin sans écouter l’autre. Dans ces cas-là, les égos parlent, se blessent, pour un résultat des plus médiocres. Le yoga est radical à ce niveau-là… Il préconise la parole modérée et pondérée. Vous sentez que la conversation est bloquée et surtout que votre interlocuteur est en colère ? Inutile d’aller plus loin, gardez le silence !

Swami Sivananda allait plus loin en disant : « endurer les plus grandes insultes représente la forme de yoga la plus élevée ». Il considérait d’ailleurs Jésus comme le plus grand des yogis.

Pourquoi ? Tout simplement parce que la parole fluctue comme le vent. Ce qui est vrai hier, ne l’est plus aujourd’hui, et encore moins demain. La parole égotique est tout aussi fausse que le mirage dans le désert.

Attention, le yoga du silence ne préconise pas non plus de ne plus parler du tout. Le yoga préconise avant tout le discernement. Parler juste, au bon moment. Pour s’y habituer, il existe la pratique de Mouna : il s’agit de garder le silence régulièrement pendant une ou deux heures durant la journée. SI vous êtes entouré, il faut bien sûr avertir les personnes autour de vous, de façon à ne pas les blesser.

Je reproduis ci-dessous un court paragraphe écrit par Swami Sivananda dans son livre « Vie divine pour les enfants »

« + Peser chaque mots avant de parler
+ Ne dîtes jamais du mal de personne
+ N’exagérez jamais
+ Dites la vérité, soyez précis
+ Contrôlez votre langage
+ Parlez peu
+ Mesurez les mots que vous employez
+ Ne parlez plus pour un rien
+ Avant de parler, réfléchissez soigneusement si ce que vous allez dire est vrai gentil et va aider les autres
+ Si ce n’est pas le cas, n’ouvrez pas la bouche.
+ Mêlez-vous de ce qui vous regarde
+ N’intervenez pas dans les affaires des autres
+ Si vous entendez un scandale sur une autre personne, ne le répétez pas.
+ N’essayez jamais de vous rendre intéressant
+ Apprenez la virtue du silence
+ Ne donnez pas votre opinion, si personne ne vous l’a demandée
Si vous observez ces règles vous vivrez heureux et en paix. Les gens vous respecteront et vous admireront ;
vous obtiendrez le succès dans la vie »

Pratique : aujourd’hui lundi gardez le silence pendant une heure.

La "power drink" spéciale yoga

Envie de faire le plein d’énergie dès le petit déjeuner ? Le docteur Kamlesh, spécialisé en Ayurvéda, a concocté pour vous une boisson énergétisante, dîte the Power Drink!

Ingrédients nécessaires : (quantité pour un verre)
+ cinq amendes
+ cinq pistaches
+ une petite poignée de pignons de pin
+ cinq noix
+ cinq noisettes ou noix de cajou
+ une figue sèche
+ quelques filaments de safran
+ cardamone en poudre
+ gingembre en poudre

Préparation :
Tremper la veille au soir dans un verre d’eau, les fruits secs. Cela permet de mieux les assimiler et surtout de donner plus d’énergie.
Le matin, jeter l’eau. Dans un récipient spécial mixer, placer les fruits secs, soupoudrer légèrement de cardamone et de gingembre, ajouter les deux ou trois filaments de safran, verser de l’eau de façon à recouvrir le tout. Mixer. Votre power drink est prête ! Bon appétit.

Yoga ou l’art de développer un esprit gagnant !

Ne me dîtes rien, je le sais : « gagner » représente un concept « sulfureux » quand on parle du Yoga ! En tant que prof, je répète souvent à mes élèves : « le yoga, contrairement au sport, n’est pas une compétition, on ne regarde pas le voisin, on se concentre sur sa pratique ! Il s’agit de chercher le juste équilibre entre la limite du corps et le juste effort à fournir pour obtenir le meilleur résultat ! »

Voilà, c’est dit ! Fini le préjugé du yoga qui rend tout mou ! Ne vous fiez pas aux apparences ! Derrière son aspect statique, le yoga s’avère en fait une discipline très dynamique, une des plus dynamique existant ! Car sous prétexte d’étirer tout le corps, le yoga en fait étire les muscles du mental.

Sur un tapis de yoga, le mental transpire plus que le corps. Pourquoi certains élèves entrent dans la posture sur la tête dès le premier essai et d’autres pas ? C’est le mental qui parle ! « oh j’ai peur de tomber ! » « Oh j’ai peur de souffrir ! » « Oh, je n’ai pas confiance dans le professeur ! »

Il existe une connexion très étroite entre les limites du corps, sa souplesse et notre façon de penser. Vous n’arrivez pas à monter dans la posture sur la tête ? Bien : cela parle de vos peurs ! Vous n’arrivez pas à retenir votre souffle durant le pranayama ? Bien : cela parle de vos colères ! Vous vous sentez comme une chèvre en faisant la pince assise ? Travaillez le lâcher prise ! Vous tombez en faisant l’Arbre ? Vous n’êtes pas assez présent dans votre corps aujourd’hui !

L’esprit gagnant n’a rien à voir avec la compétition ! Il consiste avant tout à  la capacité de chacun à se remettre en cause ! Par exemple pourquoi les autres parviennent à gagner de l’argent et pas vous ?  Etes-vous plus bête qu’eux ? Moins instruit ? Non !!! Mais peut-être avez-vous vu vos parents riches abuser de leur supériorité financière ! Du coup, vous en avez conclu que mieux valait rester pauvre ? Peut-être vos parents étaient-ils fauchés et vous vous sentez incapables de faire mieux qu’eux ?
Pourquoi ratez-vous vos relations affectives ? Etes-vous la personne la plus laide au monde ? Non, en outre, il y a des gens très laids qui restent mariés toute leur vie ! Etes-vous moins aimables que les autres ? Non ! Mais peut-être avez-vous vu vos parents se disputer toute leur vie et vous ne voulez pas revivre le même schéma ! A présent, voulez-vous rester victimes toute votre vie de vos pensées ? Avoir peur, être en colère représentent les plus grand freins dans la vie.

Nous avons tous des croyances : certaines bonnes, certaines nous handicapent. Le yoga nous invite à dépasser nos limites intérieures. Il nous invite à dépasser nos peurs, nos colères, nos chagrins et nos tristesses ! Il nous apprend à prendre de nouveaux chemins, à créer de nouveaux samskaras (en sanskrit : sillons qui se créent dans le mental.. genre de pensée récurrente qui se transforment en habitudes)

Le yoga est extrêmement créatif. Vous émettez une pensée de peur ? Utilisez aussitôt la pensée contraire : le courage ! Vous avez une pensée de haine ? Pensez à l’amour. Utilisez cette méthode merveilleuse appelée Pratipaksha Bhavana ! Une pensée négative ? Subsitituez lui une pensée positive !

Vous verrez les pensées négatives reviendront encore et encore ! Elles forment à priori 80% de notre mental ! Ne culpabilisez pas ! N’essayez pas non plus de les éradiquer, vous deviendriez fou ! Soyez doux avec vous-même, et ferme lorsqu’il le faut ! Vous avez peur de l’avenir ? Chaque soir en vous endormant suggérez-vous un futur glorieux ! Vous cherchez une maison ? Visualisez-vous déjà dans cette maison. Imaginez comment serait votre vie sans vos problèmes d’aujourd’hui ! Faites tomber vos barrières mentales ! 

Pratique pendant trente jours de suite ! 

Au saut du lit : prenez une douche, allez méditer.. Dans un premier temps, concentrez-vous sur votre souffle. Répétez mentalement le son Om, ou votre propre mantra. Une fois les pensées calmées que vous vous sentez au calme, créez autour de vous une bulle de lumière. Dans cet espace, vous vous sentez en totale sécurité !
A présent, imaginez le déroulement optimum de votre journée. Par exemple vous avez un entretien d’embauche ? Imaginez-vous déjà en poste dans cette entreprise. Vous devez joindre une personne que vous avez du mal à contacter depuis une semaine ? Voyez-vous en train de lui parler.
Chaque soir faites le bilan de la journée, notez les belles surprises de chaque journée. Ecrivez-les dans un journal ! En quelques sortes ce carnet représentera le relevé de votre compte de pensées ! Un vrai trésor ! Au bout d’un mois, faites la somme totale de toutes ces belles surprises. Vous êtes dans le rouge ? Cherchez à comprendre d’où vient l’erreur, utilisez la méthode de Pratipaksha Bhavana encore avec plus de force. Et faites suivre la pensée de l’action adéquate. Vous avez un magnifique surplus de résultats positifs : félicitation et continuez vous êtes sur la bonne voie !
Bonne pratique !

Méditation, septième étape du raja yoga

C’était, il y a environ trois semaines : le 22 avril. Ce jour-là, le Nouvel Observateur a publié tout un dossier intitulé « les pouvoirs de la méditation. »

Je salue vraiment le travail des journalistes, auteur de cette série d’articles très inspirants. Je regrette un peu qu’ils n’aient pas fait le lien entre méditation et yoga, deux disciplines absolument inséparables. Aussi inséparable que l’eau de l’océan ! En France, on pense souvent que la méditation vient du boudhisme. Mais on oublie que Buddha était né hindouiste. Si le yoga est l’océan, la méditation représente l’eau de cet océan.

Le Hatha yoga, (ce que l’on connait comme les postures en occident) n’est qu’une des étapes dans les huit que constitue le Raja yoga : le yoga de l’étude du mental. Sur ce chemin, la méditation constitue la septième étape avant le samadhi : la libération du samsara, but ultime de toutes vie des yogis !

Pratique aujourd’hui : vingt minutes de méditation. 

Sanskrit : la langue des yogis

Cela fait un moment que je pense à écrire ce billet sur le sanskrit. Vous avez sans doute remarqué, le mot revient au moins une fois à chaque billet.. ALors, oui, le sanskrit est bien la langue des sanskrits. En fait une langue indo européenne comme l’anglais ou la français, et certainement une des plus vielles langues au monde. On estime que cette langue classique ancienne de l’Inde remonte à plus de 1500 av. J.C. Les textes sacrés de l’hindouisme, les Veda, furent écritent dans cette langue indo-aryenne. Le sanskrit, signifiant parfait, est la langue des dieux. AUjourd’hui, on compte environ 6000 personnes qui la parlent.
C’est une langue très précise, et si les yogis l’utilisent autant, c’est qu’elle possède des concepts comme bramah, karma, maya, chitta, qui décrivent des états très précis du mental.
Si le sujet vous passionne, je vous conseille fortement de visionner cette vidéo très intéressante, attention, elle est en anglais ! Bonne écoute !

yoga au téléphone

Je suis certaine que vous faites partie comme moi des millions d’internautes qui ont dû un jour ou l’autre patienter au bout du fil pour obtenir une mise en relation avec le service client d’un FAI ! Une vraie partie de plaisir, avouez ! Pour éviter de ruiner en cinq minutes toute l’énergie que vous venez de gagner en pratiquant vos asanas le matin, j’ai la solution : le likhita japa !
Vous vous souvenez, japa signifie répéter (sinon relire billet suivant)
Likhita veut dire écrire : mais attention, on n’écrit pas des injures contre son FAI ! Il s’agit au contraire de prendre votre plus belle écriture pour rédiger des mots sacré, soit des mantras en sanskrit. Exemple :

Om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, Om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, Om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, Om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya,Om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, Om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, Om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya, om namo narayanaya


C’est le mantra de VIshnu hindou, le dieu qui maintient l’équilibre et l’harmonie sur terre, par extension la paix… Bon, je l’avoue, un 8 mai, cela s’imposait grandement aussi. Les mantras sont des mots comme vous l’avez compris, mais, ils ont surtout une structure sonore… En écoutant cette vidéo, vous aurez une idée de comment prononcer Om namo narayanya

L’intérêt d’écrire un mantra ?
Premier effet, il permet de se concentrer, Deux, il apaise l’esprit, trois, il répand une atmosphère de paix. 

Swami Vishnu Devananda, un des nombreux disciples de Sivananda et fondateur des fameux centres Sivananda, avait sur la fin de sa vie créer une banque de mantra écrit. Elle existe encore aujourd’hui ; en fait il s’agit d’une grotte située dans les himalayas, à environ 4000 Mètres d’altitudes. 

 (J’ai un peu triché, sur la photo, il s’agit en fait du mont Kailas, l’endroit le plus sacré pour les Hindus) Mais, bon, l’esprit y est.. Donc dans cette grotte, il a placé un cristal pour diffuser la paix dans le monde. Vous pouvez en faire de même en écrivant des mantras quand vous devez attendre au téléphone ! Bonne pratique !

Pantajali nous délivrera de la pollution !

Vous êtes vous déjà posé la question de savoir combien de pensées défilent chaque jour dans votre tête ? Si cela vous intéresse, j’ai la réponse. Selon des statistiques américaines (cf National Science Foundation) nous avons en moyenne 1000 pensées par heure, ce qui fait une moyenne de 12. 000 par jour. Mais attention, si nous nous mettons à écrire, le chiffre passe à 2500 pensées par heure et demie. Les grands penseurs iraient jusqu’à 50.000.

Admettons que sur la terre, il n’y ait pas tant de grands penseurs que cela : nous sommes aujourd’hui environ 6,5 milliards d’habitants sur terre, ce qui porte la somme totale de pensées à 78.000 milliards de pensées émises chaque jour ! Nous vivons comme aimait le dire Sivananda dans un océan de pensées et ceci à toute heure du jour et de la nuit !


Sur ces 78.000 milliards de pensées, combien à votre avis sont du domaine des désirs ?
« Je veux un ordinateur, je veux un portable, je veux acheter une bouteille d’eau, je veux un nouveau stylo, je veux une nouvelle voiture, je veux, je veux, je veux, je veux…. » Et vous obtiendrez exactement le pourquoi du comment de la pollution sur terre aujourd’hui !

Contre la pollution sur terre, les yogis détiennent la solution miracle à tous nos problèmes environnementaux et cela depuis Pantajali, le célèbre auteur des précieux sutras de yoga – ces petites phrases pleine de sagesse. Allez je vous donne la solution : YOGAS CHITTA-VRITTI-NIRODHA !


Traduction de cette phrase en sanskrit : Le yoga consiste à restreindre l’activité du mental !


Effrayante cette phrase, vous ne trouvez pas ? « Quoi, je vais arrêter de penser ? Et pourquoi pas devenir un légume pendant qu’on y est ? » En fait, il n’en est rien. Arrêter de penser pendant quelques secondes, voire même quelques minutes si vous êtes vraiment fortiche, n’a jamais rendu personne stupide, bien au contraire. L’esprit reposé, la pensée s’enchaine plus clairement, voire même plus efficacement. Et franchement quel repos, quelle paix, quelle tranquillité lorsque le disque sonore s’arrête ! Avez-vous remarqué quel plaisir l’on a la nuit lorsque le mental disparaît pour nous laisser dans la béatitude d’un sommeil profond et reposant ? Méditer, c’est cela… déconnecter le mental complètement, mais la différence avec le sommeil profond consiste à rester éveillé, voire hyper conscient… Essayer, c’est l’adopter !
Allez c’est décidé aujourd’hui, on médite au moins 20 minutes de suite…
J’ai un rêve : tous les habitants de la planète méditent 20 minutes en même temps par jour ! Quel repos pour la nature ! On monte un club ?

Bonne pratique.